La croissance

Sears et Deckelbaum investissent 100 000 $ dans l’achat d’équipement. Le nombre d’employés passe de 10 à 40 et le travail est maintenant réparti sur trois quarts (shifts). L’entreprise poursuit sa croissance et procède à plusieurs agrandissements.

Superficie totale du complexe industriel Filtex : près de 78 000 pc (7 230mc).

BâtimentsDescription
1.« la grange », le bâtiment original;
2. et 3.fin des annnées cinquante + 4 800 pc (446 mc) et + 16 000 pc (1486.5 mc).
4.1962, le terrain devient la propriété de la Ville par l’intermédiaire de la Corporation de développement industriel de Sutton; un bail de location-achat sur 20 ans est signé avec Yarntex; un agrandissement de 8500 pc.
5.1962, le terrain est loué du Canadien Pacifique; on ajoute 15 600pc (1449 mc).
6.1983-1984 : Yarntex s’installe sur l’emplacement de l’ancienne gare démolie en 1969 + 3420 pc (318 mc).
7.1986 : + 18 000 pc (1672 mc).

Depuis 1955, l’usine textile de Sutton est une filature : elle ne fabrique que du fil. Pour survivre, elle a diversifié ses marchés ajoutant au fil à tapis la production de plusieurs types de fils : fil à broder, de coton, acrylic, viscose, nylon, orlon, rayonne, fils texturés, laines à tricoter, mohair, chenille, cordes à macramé, etc.

Crédit photo : Louise Harpin

Crédit photo : Louise Harpin

Quel que soit le type de fil, les étapes de production sont essentiellement les mêmes. La matière première naturelle ou synthétique est d’abord lavée, essorée, séchée, peignée, cardée avant d’être filée. Les fils sont ensuite étirés et réétirés pour obtenir la finesse de fil recherchée puis combinés selon le nombre de brins désirés. Après chaque opération, les fils sont enroulés sur des bobines de diverses formes et grosseurs.

Crédit photo : collection André Daigneault

André Daigneault opérant un twister de marque Leesona.

Pour bien comprendre ce qu’est une filature, il faut se familiariser avec le concept du twistage et apprendre quelques expressions du métier

Charly Talbot, Teddy St-Amour et André Lagimonière expliquent le twistage.

Bref, si on veut produire un fil solide, il faut d’abord le « twister ». On peut aussi mélanger les couleurs!

Crédit photo : collection André Daigneault