Skip to content

Héritage Sutton

Société d'histoire de Sutton

Qui sommes-nous ?

La société d’histoire Héritage Sutton a pour mission de préserver l’histoire de Sutton et de ses environs ainsi que des personnes et familles qui l’ont écrite. Elle gère des collections et des fonds d’archives, publie des cahiers, propose des activités de mise en valeur de ce patrimoine en partenariat bien souvent avec d’autres organismes du milieu.

Héritage Sutton est une organisation incorporée, sans but lucratif, gérée bénévolement par ses membres. Selon la dernière AGM, le conseil d’administration se compose de : Jeanne Morazain, présidente; Louise Harpin, secrétaire; Carole Kierulf, trésorière; Alexandrine Poissant, administratrice; Winston Bresee, Claude F. Gagnon, Paul Kinnis, administrateurs.

Qu’il s’agisse de recherche, d’archivage, de numérisation, d’édition, tout le travail est fait sur une base volontaire.

Il y a plusieurs façons d’aider Héritage Sutton à remplir sa mission. Vous pouvez :

Agir sur plusieurs fronts

Lors de la dernière assemblée générale, le 23 novembre 2019, la présidente d’Héritage Sutton, Jeanne Morazain, a fait rapport des activités de l’année écoulée et a présenté les priorités retenues par le conseil d’administration pour l’année 2020.

Rapport d’activités – année 2019
Rapport présenté par Jeanne Morazain, présidente.

Pour remplir sa mission de préserver et mettre en valeur la mémoire de Sutton, la société d’histoire Héritage Sutton continue d’agir sur plusieurs fronts.

Archivage et conservation

Après avoir complété l’inventaire et l’indexation du Fonds station de ski Mont-Sutton (plus de : 5000 photographies, 8 mètres de documents textuels, quelque 375 cartes et dessins et une centaine de documents audios et vidéos), l’archiviste engagée grâce à une subvention de BanQ a traité quatre fonds associés à la famille Boulanger  qui nous ont aussi été légués: les fonds Produits laitiers Sutton, Canada Art, Ameublement Boulanger et Famille Boulanger. Les répertoires produits sont disponibles dans les réseaux archivistiques et sur le site web d’Héritage Sutton; la consultation de ces archives est possible sur demande.

À noter que le Fonds Station de ski Mont-Sutton est un fonds ouvert, ce qui signifie que d’autres documents pourraient être légués. Sa mise en valeur relève maintenant de la volonté des nouveaux propriétaires de la station, de la famille Boulanger, de la communauté des skieurs, des promoteurs touristiques de concevoir des projets pour ce faire et de trouver des fonds pour les réaliser.

La société d’histoire reçoit de plus en plus de dons d’archives photographiques familiales qu’elle numérise lorsque la famille désire conserver les originaux. Si le don est important, elle crée un Fonds d’archives au nom des donateurs. Au cours de la dernière année des fonds ont été créés au nom des familles Barette, Deslières, Hepburn, Macey

L’inventaire terrain de dix lieux de sépultures situés sur le territoire de l’ancien Canton de Sutton a été informatisé et pourra être consulté sur notre site web.

Histoire orale : La parole des aînés

Héritage Sutton a reçu de QADA (Québec amis des aînés) une subvention de plus de 100 000 $ sur deux ans afin de recueillir, faire connaître l’expérience de vie et partager les savoirs faire des aînés. Notre fonds d’histoire orale est en voie d’être entièrement numérisé (80 entrevues) ; de nouvelles entrevues se sont ajoutées (+35) : des entrevues individuelles (25), en duo (5) ou de groupe (5) sur des thèmes tels la Filtex, la vie à la frontière, la vie sur la ferme, etc. Au total, 50 personnes ont raconté leur histoire. La plupart de ces nouvelles entrevues sont sur support audio ; toutefois les entrevues de groupe et quelque entrevues individuelles ont été filmées. Toutes ces nouvelles entrevues sont aussi en voie d’être transcrites.

La collecte de nouvelles entrevues se poursuit et l’on prévoit ajouter au Fonds d’histoire orale d’ici mars 2020 une vingtaine d’entrevues individuelles ou de groupe.

Le volet mise en valeur de ce patrimoine oral est bien amorcé.

  • L’histoire de la Filtex a été racontée lors d’une présentation regroupant des témoignages audios, vidéos ou en direct et des archives photographiques qui a eu lieu de 12 juin à la salle AGP. La rencontre a fait salle comble (quelque 125 personnes) de sorte qu’une deuxième rencontre, qui comportera quelques nouveaux témoignages en direct, est prévue pour le dimanche après-midi 27 octobre. Héritage Sutton a également fourni une sélection de photos d’ouvrières du textile à l’artiste Anne Billy qui prépare une exposition sur les femmes de cette industrie.
  • Sutton a accueilli des gens de diverses nationalités au fil du temps et est devenu un riche milieu interculturel. Le parcours de huit de ces immigrants (dont un couple) et les échanges avec les quelque 25 personnes venues les rencontrer ont a été enregistrés lors l’évènement Paroles et viennoiseries qui a eu lieu, dans le cadre des Journées de la culture, le dimanche 29 septembre à la salle communautaire de Sutton Junction.
  • Les entrevues avec les aînés ont révélé la venue à Sutton de plusieurs war brides, ces femmes qui ont épousé des soldats canadiens envoyés au combat durant la guerre de 1939-1945. Le cahier d’histoire no. 31 leur consacre un article que le magazine Histoire Québec de la Fédération des sociétés d’histoire publiera aussi.
  • L’histoire est plus souvent qu’autrement centrée sur la contribution des hommes. C’est vrai également pour l’histoire de Sutton. Les entrevues avec les aînés nous ont fait découvrir plusieurs femmes hors du commun dont Jean Gilbert Naylor; le cahier no. 31 trace son portrait.
  • La frontière est omniprésente dans l’histoire du Canton de Sutton et dans la vie de ses habitants. Une présentation publique sur le thème Vivre sur la frontière est en préparation pour le premier trimestre de 2020.
  • Les aînés nous ont aussi beaucoup parlé de leur enfance et de leurs années à la petite école ou au Couvent. Leurs témoignages audios, vidéos ou en direct alimenteront une rencontre avec de jeunes écoliers d’aujourd’hui prévue pour le début de la prochaine année.
Recherches historiques

Héritage Sutton reçoit bon an, mal an une douzaine de demandes de renseignements qui exigent d’effectuer des recherches et qui sont ou non facturées. Rappelons que les membres ont droit à une heure de consultation sans frais et à un tarif réduit de moitié par la suite.

Héritage Sutton se voit aussi confier des mandats de recherche notamment par la Ville de Sutton. Ainsi, les coûts associés aux recherches et représentations sur la Filtex ont été partagés entre le programme Parole des aînés et la ville dans le cadre du Pacte rural.

La Ville demande aussi à Héritage Sutton de documenter l’inventaire du patrimoine bâti que réalise Patri-Arch en retraçant l’histoire de l’occupation des différentes adresses. Cette année seulement, une trentaine de nouvelles adresses ont été recherchées. Par contre, le souhait qu’avait exprimé Héritage Sutton d’explorer avec la Ville et la CDES des avenues pour diffuser les connaissances acquises sur le patrimoine bâti dans le cadre de ces mandats est resté lettre morte.

Plusieurs de nos membres poursuivent des recherches sur des sujets qui les interpellent. La publication de deux cahiers d’histoire au printemps et à l’automne permet de partager leurs découvertes et d’ajouter des pièces au casse-tête que représente l’histoire locale et régionale. Le prochain cahier, le no. 31, est en montage et sera officiellement lancé lors de l’assemblée générale annuelle de novembre. À noter que la page couverture des cahiers a été revue pour faire une plus large place aux photos.

Révision du site web

Héritage Sutton a confié à la firme Two Humans de Sutton le mandat de reconfigurer son site web pour le rendre plus dynamique, mieux référencé, permettre la diffusion de documents audios et vidéos et faciliter les transactions électroniques.

Le nouveau site web (officiellement lancé lors de l’assemblée) présente donc des dossiers virtuels images et son. Deux dossiers sont en préparation sur l’histoire de la Filtex et sur le parcours de la famille Larouche dont neuf des membres nous ont raconté l’histoire et ouvert leurs archives familiales : photos, correspondance, enregistrements musicaux.

Par ailleurs, les cahiers d’histoire sont maintenant disponibles en format PDF. Les membres qui le désirent peuvent se prévaloir de cette possibilité. S’ils optent pour le format papier, la cotisation annuelle passe de 25 $ à 30 $ pour couvrir les frais postaux,

L’utilisation des réseaux sociaux (Facebook et Sutton Amis notamment) pour faire connaître Héritage Sutton et faire la promotion de ses activités a augmenté sans pour autant atteindre le niveau de constance souhaité.

Partenariats en cours

Héritage Sutton a comme partenaires pour La parole des aînés la salle AGP et le Comité de gestion de la salle communautaire de Suton Junction. Les deux organismes font plus que fournir un lieu de rencontre, ils contribuent à la scénarisation des représentations publiques, au recrutement et à l’accueil des personnes interviewées. La FADOQ est aussi mise à contribution pour l’identification de témoins potentiels.

Le partenariat anticipé avec le Centre d’histoire orale et de récits numérisés de l’Université Concordia ne s’est pas concrétisé en raison d’une mise en veilleuse des programmes externes par ce Centre. Nous nous sommes donc adressé au Vermont Folklife Center de Middlebury VT pour de la formation et des conseils techniques.

Implication citoyenne

Le membership demeure stable (un peu plus de cent); le bénévolat se consolide. Les bénévoles sur appel à qui l’on peut confier des tâches ponctuelles sont très fidèles (le tiers environ des membres) . Quelques nouvelles recrues se sont manifestées dont sept se sont investies dans des dossiers clés. On ne peut vraiment parler de rajeunissement ; les efforts en ce sens doivent donc se poursuivre.

Priorités pour 2020
Présentées par Jeanne Morazain, présidente.
Cueillette, conservation et archivage

Résultat du travail des deux dernières années, le Fonds d’histoire orale est devenu un joyau des collections d’Héritage Sutton. Une demande sera soumise à BanQ afin qu’un archiviste ou un technicien en archivistique procède à son indexation et à la création d’un répertoire détaillé.

Les dons d’archives ont augmenté de façon significative au cours des deux dernières années en grande partie grâce aux familles qui ont fourni des entrevues dans le cadre du projet La parole des aînés. Plusieurs fonds particuliers sont en voie de création qu’il faut aussi prévoir les indexer.

Fonds d’histoire orale

Le projet La parole des aînés a permis à certains de nos membres de se familiariser avec la conduite, l’enregistrement et la transcription d’entrevues audios de qualité. Grâce à cet apprentissage, Héritage Sutton est en mesure de recueillir et rendre disponible les témoignages des personnes d’intérêt qui se manifesteront ou nous serons référées. Le Fonds d’histoire orale va ainsi continuer de s’enrichir au rythme anticipé d’une dizaine d’entrevues par année.

La mise en valeur du matériel accumulé dans le cadre du projet La parole des aînés va se poursuivre sous diverses formes :

  • La frontière est omniprésente dans l’histoire du Canton de Sutton et dans la vie de ses habitants. Une présentation publique à la salle AGP sur le thème Vivre à la frontière est en préparation pour le premier trimestre de 2020.
  • Les aînés nous ont aussi beaucoup parlé de leur enfance et de leurs années à la petite école ou au Couvent. Leurs témoignages audios, vidéos ou en direct alimenteront une rencontre intergénérationnelle avec de jeunes écoliers d’aujourd’hui prévue pour le début de 2020.
  • Pendant près d’un siècle (1866-1971), les trains de passagers ont soutenu le développement de certains hameaux dont Sutton Junction. La salle communautaire était le lieu où le dynamisme de cette collectivité s’exprimait, où se soudaient les solidarités. Un événement, prévu pour le printemps 2020, fera revivre ce lieu de rassemblement et les gens dont la vie étaient en grande partie rythmée par les activités ferroviaires.
  • D’autres thèmes émergent des entrevues : le ski avant le ski, la conservation des aliments, le bois comme moteur économique, les chemins des écoliers, etc. Des demandes de subvention ont été déposées dans le cadre du programme Histoires de chez nous du Musée virtuel du Canada pour transposer ces thèmes en expositions virtuelles.
Le retour de Mémoires en Fête

En octobre 2020, Héritage Sutton proposera une 4e édition de l’événement Mémoires en Fête dont l’achalandage a été croissant d’une édition à l’autre. Lors de la dernière édition en 2016, quelque 200 personnes se sont présentées. Cette nouvelle mouture sera toutefois plus étoffée afin de convaincre davantage de personnes des deux groupes linguistiques, retraitées ou non, de joindre les rangs d’Héritage Sutton et de sa cohorte de bénévoles.

Cette 4e édition sera aussi plus interactive. Plusieurs plateaux, conçus pour favoriser les échanges et intéresser les plus jeunes, seront aménagés dans la salle du Conseil de l’hôtel de ville de Sutton où se tiendra l’événement les 24 et 25 octobre 2020. Par exemple:

  • des albums et des collections de photos seront présentés dans l’espoir que les souvenirs des visiteurs permettront de les documenter historiquement (personnes, lieu, dates, occasion, etc.);
  • des aînés répondront à la question Raconte comment c’était ?, en témoignant, soit directement soit par voie d’enregistrements vidéos, des façons d’être et de faire d’hier.
  • des quiz seront proposés afin de déterminer l’usage de certains outils ou jouets anciens, démonstrations d’aînés à l’appui;
  • des photographes offriront aux visiteurs des prises de photos dans un cadre rétro.
  • des techniciens numériseront sur place les photos d’archives apportées par le public pendant que des bénévoles rempliront avec les donateurs une fiche documentant chaque photo.

Les bénévoles d’Héritage Sutton iront à la rencontre des visiteurs. Ils sonderont leurs motivations, leur connaissance de l’histoire de Sutton, leur perception du travail d’Héritage Sutton, leur connaissance de ses réalisations et de ses publications, leur fréquentation de son site web.

Ce sera aussi l’occasion de présenter les diverses activités de la société d’histoire et leur impact dans la communauté; de solliciter des dons d’archives; d’identifier des personnes-relais qui nous dirigeront vers des aînés susceptibles de témoigner du passé ou d’ouvrir leurs albums de famille; d’expliquer nos besoins spécifiques et très diversifiés de bénévolat afin que nous puissions poursuivre notre mission : recherches historiques et généalogiques, rédaction, traduction, indexation et traitement de données documentaires et numériques, site web et utilisation des réseaux sociaux, gestion et financement, etc.

Car, en plus d’être une célébration et un enrichissement de la mémoire collective dont les aînés sont les principaux dépositaires, Mémoires en Fête a pour objectif de recruter de nouveaux membres et de stimuler la participation bénévole. Chacune des éditions antérieures a suscité quelques vocations.

Recherches historiques

Le patrimoine bâti  continue d’être un champ de recherche important et on s’attend à ce que la Ville nous demande de documenter de nouvelles adresses. Nous renouvelons notre invitation à la Ville et à la CDES de réfléchir à des moyens de mettre en valeur les connaissances acquises sur ce patrimoine bâti.

Les résultats des recherches entreprises en réponse à des demandes, en raison de l’intérêt de certains membres ou dans le cadre de projets comme La parole des aînés continueront d’être la matière première pour la publication des cahiers d’histoire.

Vitrine numérique

Le site web offrant maintenant de nouvelles possibilités, nous entendons l’exploiter au maximum pour faire la promotion de nos activités, rejoindre un public plus large et plus jeune, diffuser des connaissances historiques sur Sutton et sa région en utilisant notamment la plate-forme multimédia des dossiers virtuels. De nouveaux dossiers seront mis en ligne.

L’ouverture sur notre site d’une boutique où l’on peut acheter des cahiers, des boîtiers, des répertoires et rapports de recherche, devenir membre ou faire un don devrait mieux répondre aux besoins et habitudes des générations plus jeunes. Un suivi serré des transactions de cette boutique permettra de valider cette hypothèse.

Enfin, l’objectif d’accroître et de rendre plus constante notre présence sur les réseaux sociaux demeure prioritaire ; nous sommes à la recherche d’un responsable de dossier.

Partenariats

Le partenariat entre la salle AGP et la salle communautaire de Sutton Junction se poursuit pour soutenir les activités de mise en valeur du matériel recueilli dans le cadre du projet la Parole des aînés.

Après les Chemins de l’histoire, un sentier aménagé dans le parc d’Art et de rêves, une nouvelle collaboration est envisagée dont la forme reste à déterminer.

Un partenarait se dessine avec le Musée à la suite d’une rencontre avec Julie Shafir qui a le mandat de recentrer l’exposition permanente sur l’histoire de Sutton et de la région. Héritage Sutton possède des photos, des témoignages audios et vidéos qui pourraient accompagner la présentation d’artefacts sur différents thèmes du passé de Sutton : le train, la vie sur la ferme, l’école, le Couvent, l’univers domestique, Sutton, ville frontière, Sutton, ville industrielle, etc. etc. Ce partenariat nécessite la mise en place par le Musée de bornes interactives et d’écouteurs.

Enfin, nous cherchons des partenaires pour concevoir et réaliser des projets intergénérationnels ou destinés directement aux jeunes.

Scroll To Top